Favoris   Contact



Elevage

La viande Luxembourgeoise – un produit régional de qualité

Une agriculture adaptée au territoire

De par ses conditions pédoclimatiques, le Grand-Duché de Luxembourg présente un potentiel favorable aux surfaces enherbées. L'agriculture luxembourgeoise s'est orientée ainsi préférentiellement vers l'élevage bovin avec la production de viande et de lait qui valorisent au mieux les prairies et pâtures.

Le cheptel bovin forme notre paysage et continue à l'entretenir.

L'évolution de l'élevage bovin au Luxembourg

Dans les années '50 la production de viande bovine était liée à la production de lait au Grand-Duché de Luxembourg. Les vaches laitières servaient à la fois pour la production de lait et de viande. Essentiellement deux races laitières "Pie-Noir" et "Pie-Rouge" (ou Holstein) étaient présentes sur les exploitations.

La première race bovine essentiellement à vocation viandeuse, la race Aberdeen Angus d'origine anglaise, fût importée en 1954.

Elle était suivie en 1957 par la race viandeuse Charolais importée de France.

Dès 1972, les agriculteurs luxembourgeois ont opté pour la race viandeuse Limousine de France. Elle est bien adaptée aux sols pauvres du pays. Elle a connu un développement rapide et représente actuellement un quart de tous les bovins détenus au Luxembourg, ou plus que 60 % des races bovines viandeuses.

Le Blanc-Bleu Belge, était toujours présent au Luxembourg surtout le long de la frontière belge, mais ne revête qu'une importance secondaire.

D'autres races minoritaires en nombre, comme Blonde d'Aquitaine et Salers sont également présentes au Luxembourg.